Filmographie

Photographies

Publications

Périodiques

Programmes

Affiches

Page d’accueil » Collection numérique » Filmographie » Présentation du film

Filmographie

BIO-GRAPHIE


(1975)- Réalisation: RENTZIS THANASIS
Titre Original:
BIO-GRAPHIE
Τίτλοι με λατινικούς χαρακτήρες:
BIO-GRAPHIA

Année de Production:
1975
Réalisateur:
RENTZIS THANASIS
Genre:
LONG METRAGE, EXPÉRIMENTAL

Scénario:
RENTZIS THANASIS
Source du Scénario:
CHUMEZ CHUMY

Directeur de la Photographie:
CHATZIANDREOU ANGELOS, /MAGKOS CHRISTOS/VELLOPOULOS GIANNIS/
Montage:
RENTZIS THANASIS
Ingénieur du son:
LAZARIDIS DIMITRIS
Musique:
///SPANOUDAKIS STAMATIS/SPANOUDAKIS STAMATIS - STERGIOU GIORGOS - ZACHMANIDI IRIS//PANAGIOTOU THESIA//SPANOUDAKIS STAMATIS - DOUKAS NIKOS/

Synopsis:
BIO-GRAPHIE est un film qui se situe entre les films d’animations et le cinéma élargi (Expanded Cinema). Il s’agit principalement d’un film expérimental, ayant comme base le collage de gravure de Chumy Chumez. Un traitement spécial a eu lieu pour les couleurs et la méthode utilisée a été initié pour la première fois au cinéma, avec l’application simultané d’un cadre de forme unique, aux dimensions suivantes 1:2.75 (la plus grande qui a été jamais utilisée). Le film a la forme d’une projection produit par un projecteur à lampes, une sorte de projecteur qui projette des diapositives dessinées de nylon du 19ème siècle, à travers laquelle se rétablit une confession (mondaine et bourgeoise) du sujet historique et mythique de l’époque et de monde auquel il se réfère. L’Homo Universalis devient tout à petit Homo Industrialis et a la complétion de son accès culturel il restructure les mythes classiques (autant que mythes urbain) et les intègre dans le nouveau cadre historique, qui a son tour les reproduit et les diversifie. Les mythes du film, de la manière qu’ils sont formulés l’un à travers de l’autre (et sur caractérisés), constitues continuité d’un aspect multiple qui a la forme d’un hypertexte qui se déplie, et dans lequel émerge le «subconscient culturel » du monde urbain qui n’existe plus. Il ne s’agit plus que de fossiles fluorescents, qui laissent, par leurs flamboiements furtifs, une sensation de leur monde d’origine, un monde qui avait son regard -à travers le passé- tourné vers le futur, et qui ressentait chaque moment (à travers la répétition) autant qu’unique et autant que la raison pour vivre le prochain moment. L’idée d’un futur différent (dans beaucoup de sens) du présent était la plus principale, c’est pour ça que les moyens de transfiguration ont été si important (c’est à dire la technique) qui finalement s’est identifié avec la notion de destin. Sous les caractéristiques culturelles acquis existe une couche du subconscient, qui provient des déchets de la culture altéré, des mythes et des croyances qui restent inaltérables. Il s’agit d’un modernisme primaire qui fait suivre l’initiative postmoderne, car La vision du présent devient le moyen pour la survie de la mémoire du passé. Le film s’intitule BIO-GRAPHIE par expansion et liaison, comme il concerne la vie (mode de vie, bio) tant que l'écriture (mode de représentation, graphie) du monde qu’il représente.

Assistant réalisateur:
ANGELI GKAII
Effets spéciaux:
CHATZIANDREOU ANGELOS
Opérateur:
CHATZIANDREOU ANGELOS


Production:
FILMOGRAM
Producteur:
/MAGKOS CHRISTOS/VELLOPOULOS GIANNIS/, RENTZIS THANASIS

Narrateur:
/KYRITSIS GIORGOS/PAVLOU KOSTAS/

Langue des Titres:
GREC MODERNE (après 1453)
Langue des Dialogues:
GREC MODERNE (après 1453)

Durée:
97'
Couleur:
EN COULEUR
Son:
SON

Prix - Distinctions:
FESTIVAL INTERNATIONAL DU CINÉMA DE THΕSSALONIQUE (16IEME)
GR 1975
3IEME PRIX DU MEILLEUR FILM
FESTIVAL INTERNATIONAL DU CINÉMA DE THΕSSALONIQUE (16IEME)
GR 1975
PRIX DE SPECTATEURS
Retour