Filmographie

Photographies

Publications

Périodiques

Programmes

Affiches

Page d’accueil » Collection numérique » Affiches » Présentation de l’affiche

Affiches

AMOUREUX SANS UN ROND

Titre du Film: /AMOUREUX SANS UN SOU/AMOUREUX SANS UN ROND/
Réalisateur:
ALIFERIS TZANIS
Δημιουργοί Αφίσας:
APOL
Date de l’affiche:
1958
Éditions:
IMPRESSION PECHLIVANIDIS
A usage:
PUBLICITAIRE
Pays de la diffusion:
GRÈCE
Langue de l’affiche:
GREC MODERNE (après 1453)
Mode d’ Impression:
PHOTOCOMPOSITION
État de conservation:
EXCELLENTE
Longueur:
80 CM
Largeur:
60 CM
Personne figurant sur l’affiche:
GKIONAKIS GIANNIS, ///STOLIGKAS KOULIS/VAFIAS GRIGORIS//STOLIGAS KOULIS//STAVRIDIS NIKOS/, VRANA SPERANTZA, //RIZOS NIKOS/VLACHOPOULOS GIORGOS//KYROU VILMA/
Description du Contenu:
Sur la représentation domine la silhouette de Sperantza Brana. Elle se présente en pieds, ayant un mouvement dansant. Elle porte une combinaison intégrale qui dévoile d’une manière provocante ses jambes bien moulées. Son corps se dessine élancé, élégant et très séduisant. Sur la droite apparaissent les micrographies de trois hommes qui lui offrent leurs cœurs. Il s’agit des héros du film, Kouli Stoligka, Nikos Rizos et Gianni Gkionakis, qui tiennent dans leurs mains un cœur qui se multiplie tandis qu’il est offert à l’héroïne. Le titre du film est marqué sur le bas de l’affiche en lettres majuscules de couleur rouge : AMOUREUX SANS UN ROND. À droite au dessus des micrographies des trois acteurs sont inscrits leurs noms : « Stoligkas, Rizos, Gkionakis et Brana ». En haut et à gauche le logo de « Tzaz Film ». En bas et à gauche la signature de l’artiste : « Apol ». Sur la marge de l’affiche, en bas et à droite : « Impression Pechlivanidi »
Analyse Esthétique:
La représentation de Sperantza Brana est très séduisante, peint d’un teint de peau rose et brun qui brille, avec une taille mince et un costume provoquant. Au contraire de cette forme se place les caricatures, les dessins humoristiques des trois acteurs, lesquelles sont représentés avec une grande tête et un corps minuscule, tandis qu’ils s’inclinent devant la forme féminine qui couvre toute la hauteur de l’affiche. Une idée assez comique et intelligente qui interprète avec succès l’ambiance du film.
Retour